Partenaires

Catégories

Archives

Contributeurs 2015-2016

Jean-Emmanuel Dion
Guillaume Haseneyer
Emilien Hemery
Nadine Justafré
Mattéo Jort
Nathalie Ruault
Hugues Salicé
Edgar Thomas
Papick

Contributeurs 2014-2015

Delphine Bouteillier
Jean-Emmanuel Dion
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Nadine Justafré
Jean-Michel Marie
Angélique Olivier
Céline Richard
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2013-2014

Delphine Bouteiller
Clémence Dezier
Jean-Emmanuel Dion
Killian Duval
Morgane Haseneyer
Véronique Hélaine
Christelle Jame
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Romain Leseney
Angélique Olivier
Cédric Revel
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2012-2013

Camille Dezier
Nadine Justafré
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Katy Lainé
Romain Leseney
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2011-2012

Théo Cachard
Loïc Coulombel
Jean-Emmanuel Dion
Clara Farrenkopf
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Guillaume Jort
Marion Jort
Mattéo Jort
Katy Lainé
Josian Leseney
Gilles Pivard
Thomas Pivart
Nathalie Ruault
Guillaume Vallini
Papick

Championnat départemental : un dimanche froid et pluvieux qui sourit aux cadets d’Ifs !

En ce dimanche gris et pluvieux, la tentation était grande de rester au lit ou au salon, de regarder un bon film en grignotant les derniers chocolats de Noël. Au lieu de ça, Mathys, Thibaud, Mattéo, Guillaume et Cédric nous ont offert un festival de combats et de sensations à l’occasion du tournoi départemental Cadet qui se déroulait à Troarn !

Chacun d’eux avait de bonnes raisons de vouloir briller en ce dimanche. Pour les plus jeunes, il s’agissait de débuter en cadet, pour les plus anciens de confirmer mais pour tous la compétition de Troarn était l’occasion de se hisser au niveau demi-finale du championnat de France…

Cadet 3 depuis le 1er janvier, les anciens connaissent leurs catégories de poids respectives depuis un moment. Le principal changement réside dans la ceinture noire toute neuve, remise par Nadine, qu’ils arborent depuis le 16 décembre. Pour les deux plus jeunes, Mathys et Thibaud, les choses sont différentes ; c’est leur première compétition en Cadet. Thibaud est rassuré à l’issue de la pesée mais inquiet pour son épaule douloureuse…


Mathys ouvre le bal en -46 kg (5 combattants). Il parvient à s’imposer de belle manière à son quatrième combat. Les trois premiers n’ont malheureusement pas été couronné de succès. Il s’incline d’abord face à sa « bête noire » (Lucas). Il est d’abord surpris et ne parvient pas à prendre des initiatives. Les deux suivants sont rapidement conclus par clé de bras et étranglement. Le dernier, en revanche, est expéditif et à l’avantage de Mathys qui enroule son adversaire jusqu’au sol. Mathys se classe troisième et démarre sa « carrière » de cadet avec un médaille. Souhaitons-lui désormais de gravir les autres marches du podium et de se qualifier pour la demi finale du championnat de France.


Mattéo (-60 kg, 13 judokas) se hisse sur le podium par la « face nord ». Mis en confiance après une première victoire sur étranglement, il s’incline ensuite  face à celui qui terminera premier de la compétition sans convaincre et surtout très en colère contre lui-même. Dès lors, la donne change puisque le podium n’est alors accessible qu’en passant par le repêchage. Dès lors, Mattéo a « le masque » ! Déterminé, il va enchaîner les trois combats suivants comme on aime le voir : déterminé, utilisant sa palette technique debout et au sol pour marquer une belle succession de waza-ari déterminants ! Il se classe troisième et peut envisager de se qualifier pour la demi-finale du championnat de France !


Dans la même catégorie et à la faveur du tirage au sort, Thibaud passe le premier tour. Ses deux premiers combats sont convaincants. Il enchaîne bien au sol après avoir emmené son adversaire au sol et l’immbolise dans le premier. Mené d’un yuko dans le second, il arrache littéralement son adversaire et marque ippon. L’épaule est alors douloureuse mais il peut être massée en tribune par « super maman » ! Il s’incline d’un yuko sur contre dans le quatrième et dernier combat. Mattéo dira « ça y est, la relève est là » ! Avec cette seconde place sur le podium, Thibaud est vice-champion du Calvados et automatiquement qualifié pour la demi-finale du championnat de France.


Cédric est en -66 kg (22 judokas) et va enchaîner trois combats avant de s’incliner en finale. Il entre dans la compétition progressivement ; tardant un peu à placer sa garde et ayant du mal à assurer ses liaisons « debout-sol », ce qui ne l’empêche pas de marquer deux waza-ari dès le second combat. Le coaching de Nadine s’avère efficace car Cédric va crescendo (serait-il le nouveau « diesel » ?). Il gère bien son troisième face à un judoka un peu attentiste. En finale, en revanche, il est pris à son propre jeu. Confiant au début il laisse son adversaire prendre l’ascendant petit à petit. A deux reprises il est mis au sol et immobilisé mais parvient à s’extraire. Avec une seconde place sur le podium, Cédric se qualifie pour la demi-finale du championnat de France.


Et puis, évidemment, il y a le « patron », Guillaume (-55 kg, 12 judokas) ! Le judo est diablement efficace : mise au sol, immobilisation, grimace pendant 20 secondes et hop ! Face à Hugo qu’il connaît bien, il règle le combat en 15″ ! Quelques minutes plus tard, en finale la recette est identique… Guillaume se hisse évidemment sur la première marche. « Evidemment » n’enlève rien au mérite du bonhomme qui est champion du Calvados et se qualifie, lui aussi, pour la demi-finale du championnat de France, « évidemment » !


Alors forcément, il y avait des sourires à l’heure de la distribution des médailles. Le Judo Club Ifs affichait de belles couleurs : une d’or, deux d’argent et deux de bronze ! Cinq podium sur cinq judokas engagés. Trois judokas qualifiés pour les « demi-France » et deux qui pourraient l’être en fonction du classement régional.

Nadine avait le sourire au moment de faire des photos avec ses troupes « emmédaillées ». Elle n’était pas la seule. Les supporters, groupés, ont partagé la compétition avec stress, enthousiasme, déception à quelques moments et plaisir à d’autres. A l’heure de reprendre la route l’ambiance était joviale, conviviale ! Une chose est certaine, c’est très sympa des dimanche froids et pluvieux comme ça !

Une mention spéciale à Mathys et Thibaud qui restaient au dojo pour enfiler leurs costumes d’arbitres officiels. Chapeau !

Quand le judo se vit collectivement !

Tout sourire ce dimanche !

Comments are closed.