Partenaires

Catégories

Archives

Contributeurs 2015-2016

Jean-Emmanuel Dion
Guillaume Haseneyer
Emilien Hemery
Nadine Justafré
Mattéo Jort
Nathalie Ruault
Hugues Salicé
Edgar Thomas
Papick

Contributeurs 2014-2015

Delphine Bouteillier
Jean-Emmanuel Dion
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Nadine Justafré
Jean-Michel Marie
Angélique Olivier
Céline Richard
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2013-2014

Delphine Bouteiller
Clémence Dezier
Jean-Emmanuel Dion
Killian Duval
Morgane Haseneyer
Véronique Hélaine
Christelle Jame
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Romain Leseney
Angélique Olivier
Cédric Revel
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2012-2013

Camille Dezier
Nadine Justafré
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Katy Lainé
Romain Leseney
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2011-2012

Théo Cachard
Loïc Coulombel
Jean-Emmanuel Dion
Clara Farrenkopf
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Guillaume Jort
Marion Jort
Mattéo Jort
Katy Lainé
Josian Leseney
Gilles Pivard
Thomas Pivart
Nathalie Ruault
Guillaume Vallini
Papick

Sonia BEHELLE : Ceinture Noire 3ème DAN

En janvier 2010, Sonia Behelle écrit une nouvelle page du judo club d’Ifs en devenant notre première ceinture noire 3ème Dan. Retour sur son parcours pour obtenir cette distinction qui lui permet d’être avec Nadine, notre plus haute gradée parmi les licenciés du club.

« L’obtention de ce 3ème Dan n’était pas un objectif mais plutôt le résultat d’une opportunité ». C’est en effet, en acceptant de servir de partenaire à un autre judoka qu’elle s’est prise au jeu du « pourquoi pas moi ? » Elle est contente de sa réussite et surtout de montrer qu’accéder à ce grade est possible pour d’autres judokas.

Sonia a abordé de manière différente les épreuves du 3ème dan.

L’acquisition des 120 points en compétition, ne lui a posé aucun problème puisqu’elle en avait 170 depuis la validation de son 2ème dan en 2004. Elle affirme adorer le judo compétition.

L’examen technique KATA: le kata est à la fois un ensemble de techniques fondamentales, un mode d’étude spécial et une forme d’entraînement rigoureusement codifiée, afin de transmettre de génération en génération la technique, l’esprit et les buts du judo. C’est sur cet apprentissage que notre judoka a axé sa préparation. Le travail du KATAME NO KATA  concerne les formes fondamentales de contrôle au sol que Sonia affectionne tout particulièrement. Par contre le GOSHIN JITSU est composé de 21 techniques à apprendre avec leur déplacement spécifique. Ce kata lui a demandé plus d’investissement car les techniques de saisie arrière, les attaques au bâton, au couteau et au pistolet n’existent pas au judo.

L’épreuve d’arbitrage : la dernière épreuve met le candidat dans la situation d’arbitre central lors d’une compétition officielle au niveau départemental. Sonia ne garde pas un bon souvenir de cette journée passée sans chauffage et avec l’interdiction de se couvrir. Quand il fait très froid, il est difficile de se concentrer. Par contre elle s’est rendue compte qu’être arbitre central nécessite d’avoir assez de confiance en soi pour assumer ses erreurs surtout si elles pénalisent un combattant.

Sonia sait très bien qu’en obtenant la ceinture noire 3ème dan, elle est la première de mes élèves à rejoindre mon propre grade. Je la cite : « l’élève a rattrapé le professeur mais je ne peux pas donner de cours, cela n’a rien à voir !!! » A ce jour, le judo club d’Ifs comptabilise 2 licenciées ayant la ceinture noire 3ème dan et 4  titulaires de la ceinture noire 2ème dan.

Nadine ( Enseignant BE, professeur de judo au JC IFS )

Comments are closed.