Partenaires

Catégories

Archives

Contributeurs 2015-2016

Jean-Emmanuel Dion
Guillaume Haseneyer
Emilien Hemery
Nadine Justafré
Mattéo Jort
Nathalie Ruault
Hugues Salicé
Edgar Thomas
Papick

Contributeurs 2014-2015

Delphine Bouteillier
Jean-Emmanuel Dion
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Nadine Justafré
Jean-Michel Marie
Angélique Olivier
Céline Richard
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2013-2014

Delphine Bouteiller
Clémence Dezier
Jean-Emmanuel Dion
Killian Duval
Morgane Haseneyer
Véronique Hélaine
Christelle Jame
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Romain Leseney
Angélique Olivier
Cédric Revel
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2012-2013

Camille Dezier
Nadine Justafré
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Katy Lainé
Romain Leseney
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2011-2012

Théo Cachard
Loïc Coulombel
Jean-Emmanuel Dion
Clara Farrenkopf
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Guillaume Jort
Marion Jort
Mattéo Jort
Katy Lainé
Josian Leseney
Gilles Pivard
Thomas Pivart
Nathalie Ruault
Guillaume Vallini
Papick

SAISON 2019 – 2020

Le Judo Club d’IFS et l’Eveil Ifs Taïso , après les vacances, se préparent  pour la reprise de ses activités au complexe sportif d’IFS ( 14123 ). Tous les cours  proposés sont encadrées par un professeur diplômé d’État. Pour les nouveaux adhérents qui le désirent , chaque discipline (Judo ,Eveil judo et Taïso) propose deux séances d’initiation gratuite.

Le judo, véritable sport éducatif, peut être pratiqué par les enfants dès l’âge de 4 ans (nés en 2015) et par les adultes. La reprise est prévue le 17 septembre.

Le Taïso, méthode moderne construite à partir d’exercices traditionnels afin de préparer son corps, de se protéger et d’améliorer son potentiel physique. Reprise des cours le 16 septembre, à 19 h 45

Le Judo club et l’Eveil Ifs Taïso  seront présents au Forum des Associations, le 7 septembre, de 11 heures à 17 heures, au stade Pierre Mendes-France à IFS.

Les horaires 2019 -2020 et modalités d’inscription sont en ligne ( onglet Horaires et cours ).

1er circuit régional Cadets de Cherbourg : Adrien nous raconte !

Le 20 octobre Nadine, mes parents et moi sommes allés à Cherbourg pour le 1er circuit régional cadet
Nous connaissions déjà le dojo de Cherbourg car nous y étions allés l’année dernière
J’ai pu faire l’échauffement avec un judoka de ma classe au lycée : je savais qu’il faisait du judo mais je ne savais pas qu’il venait à la compèt donc c’etait pour moi une bonne surprise de le voir et j’ai pu m’échauffer avec lui.
Mon 1er combat s’est fait attendre car il a eu lieu environ 2h30 après la fin de la pesée et n’a duré que quelques secondes : J’ai mis mon adversaire au sol et j’ai fait un étranglement juste après.
Mon 2eme combat est beaucoup plus compliqué car je combats contre quelqu’un d’assez costaud que l’on croise souvent en compet. Le combat est très long et je n’ai pas pu tenir jusqu’au bout. Nous avons tous les deux un waza ari mais il a marqué ippon à la toute fin.
Ce combat m’a tellement épuisé que je n’avais pas repris toutes mes forces pour le combat d’après !
Cependant mon troisième combat, je réussi à le gagner suffisamment rapidement pour ne pas me retrouver trop fatigué. Je réussi à étrangler mon adversaire après l’avoir fait chuter sans marquer de point.
Sachant que je suis dans une poule de 4 il me faut gagner 2 combats pour passer en tableau ce que j’ai donc réussi à faire !
Dès mon arrivée en tableau j’affronte un autre judoka très fort, si fort que Nadine m’a dit que je devais prendre du plaisir à faire ce combat, essayer des trucs et considérer ce combat comme un combat sans enjeu . Au final j’ai réussi à tenir un certain temps mais mon adversaire a réussi à me faire un arraché en n’utilisant que sa force.
Je suis donc repêché et j’effectue un 5 ème combat. Ce combat est compliqué mais je réussi à gagner avec harai goshi qui est ma technique préférée mais que j’arrive difficilement voire jamais à placer en compet. J’étais donc très content de moi pour cette première fois !
Pour le dernier combat, j’ai perdu, pourtant j’étais capable de le gagner mais je n’ai pas assez d’expérience avec les judokas qui ont de grands bras.
La compèt se termine donc sur 3 combats gagnés et 3 combats perdus.
Je finis 7ème sur 29 dans ma catégorie de poids .Je suis assez content de cette rentrée en terme de compèt même s’il me reste encore des points à travailler, comme l’endurance !

REMISE DES GRADES 2019

A l’issue de l’AG 2019, il a été procédé à la remise des grades à l’ensemble des judokas. Moment fort de la fin de saison, les nouvelles ceintures ainsi que les diplômes ont été remis à nos plus jeunes judokas par les ceintures noires du club, dont ADRIEN,  THEO et ANTONIN qui venaient tout juste de recevoir leur distinction de 1 er DAN. A l’issue de la remise, les judokas ont salué le public et tous ensemble nous avons partagé un verre de l’amitié pour clore la saison sportive.

ASSEMBLEE GENERALE 2019 JC IFS et EVEIL IFS TAÏSO

Ce mardi 25 juin s’est déroulée l’Assemblée générale 2019 en présence de Laurent QUELLIER, Maire adjoint chargé des sports. Une assistance nombreuse , environ 200 personnes venues assister à cette AG qui s’est poursuivie par la remise des grades. Comme chaque année, un spectacle à base de démonstration technique a été préparé afin de fêter la remise de trois ceintures noires supplémentaires au club. L’ensemble des rapports ( moral, financiers, sportifs ) ont été adoptés à l’unanimité et les postes vacants ( présidence de l’Eveil Ifs Taïso et trésorière Eveil Ifs Taïso ) ont été pourvus respectivement par l’élection de Dominique ARTS et de Catherine MAGUET. Un grand Merci à Véronique HELAINE ex trésorière de l’Eveil Ifs Taïso pour son engagement au sein du club et la qualité de sa gestion concernant les finances de celui-ci. Cette AG a été l’occasion pour le club de remercier la municipalité d’IFS et notamment Le Maire Michel PATARD-LEGENDRE pour le soutien indéfectible de la mairie au club ainsi que toute son équipe des sports et de l’animation du territoire notamment Laurent QUELLIER ( maire adjoint ) pour sa présence et son soutien  mais aussi Sandra LEMOINE, Vincent REVERT et Isabelle ROQUE pour  la qualité de leur écoute et leur disponibilité à l’égard du club.

Les bureaux du JCIFS et Eveil IFS Taïso

 

REMISE DE CEINTURES NOIRES : ADRIEN, ANTONIN et THEO à l’HONNEUR !!!!

La ceinture noire ( 1er Dan ) témoigne de l’acquisition à la fois de  qualités techniques, c’est le « GI », de  qualités physiques, c’est le « TAI », mais aussi de qualités mentales, d’esprit : c’est le « SHIN ». Parmi celles-ci on trouve bien sûr la persévérance, l’abnégation, la résistance à l’effort ainsi qu’à la douleur,la détermination.  Mais c’est aussi et surtout des qualités humaines que tout 1 er Dan se doit de  porter  en tant que membre du collège des ceintures noires de judo : le respect,  Le contrôle de soi, La sincérité , La modestie , L’honneur et surtout l’amitié.

La remise d’ un grade de 1er Dan,  marque  la fin d’une première étape et initie le début d’une autre encore plus riche et dans laquelle le judoka pourra commencer si ce n’est pas déjà le cas à transmettre ce qu’il a appris, et surtout transmettre les valeurs qui sont  celles du JUDO et donc de notre club.

ADRIEN,  quand il était petit, tous les judokas de son âge disaient quʼils seraient ceinture noire plus tard. Au final, lui,  ANTONIN et THEO  sont allés jusquʼau bout . ADRIEN a toujours voulu faire des compétitions pour connaître son niveau. Il a vite été rassuré car cela l’a conduit jusquʼ à Clermont Ferrand pour les championnats de France. Au début, il a commencé le judo pour faire comme son frère et sa sœur. Ensuite il a voulu dépasser sa soeur qui avait arrêté le judo à la ceinture verte-Orange. Sa sœur , Coraline, est d’ailleurs depuis devenue une de ses plus ferventes supportrices. D’un naturel plutôt gentil et attentionné envers les autres, il n’aime pas «  faire mal » et c’est souvent elle qui lui dit, amicalement,  de faire «  des yeux de tueur » quand il combat. Il est loin le temps ou  ADRIEN débutant le judo et ne voulant pas se déguiser, voulait pratiquer en survêtement, aujourd’hui ses parents comme lui sont fiers de le voir porter le kimono  sur ce tatami.

ANTHONIN, quant à lui a toujours aimé l’ambiance du club, et notamment le jeux quand il débutait à l’éveil judo. A force  de persévérance et d’engagement il a réussi à obtenir sa ceinture noire. Combien de temps passer à s’entrainer, à travailler les techniques , à apprendre à déséquilibrer l’ adversaire en comme le dit Nadine «  tire sur la manche !!! » et surtout combien de kilomètres  pour aller combattre en compétitions. Et puis récemment 2 ans de travail sur les katas, 3 à 4 entrainements par semaine cette année…. Une ceinture noire plus que méritée !!!

 

Enfin THEO , ce qu’il a le plus apprécié au sein du judo club c’est l’esprit d’équipe, la cohésion et l’amitié forte avec l’ensemble des judokas, le respect durant les compétitions, et surtout l’aide et la répétition des conseils par Nadine. Comme ANTONIN, son parcours  pour arriver à la ceinture noire a été marqué par beaucoup de travail technique, de répétition, 2 ans pour les katas et un an pour les points. Pour Lui , arriver à ce stade , c’est autant un travail individuel que collectif notamment avec son partenaire de kata et copain (THIBAUD) ainsi qu’ avec l’ensemble du groupe pour les compétitions.

Aujourd’hui c’est eux qui sont mis à l’honneur et tous leurs copains du judo sont la pour les féliciter et leur offrir une « démonstration spectaculaire » car , comme le dit THEO fort justement, Le judo est  un sport individuel mais qui se pratique en collectif.

Un grand MERCI aux judokas, aux parents, aux bénévoles et aux amis qui sont présents tout au long de l’année pour que le JUDO vive à IFS. Un grand MERCI aussi à Nadine et Isabelle d’avoir contribué à la réussite d’ADRIEN d’ANTONIN et de THEO  car sans vous sans elles,  ils n’en seraient pas là et notre club ne serait pas ce qu’il est.

Le président du JC IFS

Stage Japon – Au revoir Tenri

Article mis en ligne par Nadine le 20/04/2019

Aujourd’hui derniers moments sur Tenri et bonjour Tokyo.
J’ai pu photographier les médailles olympiques des champions japonais issus de Tenri.
Mon trophée est de rendre le vélo…. Malgré mes craintes tout s’est bien passé mais c’est trop tôt !!!!! Tout est fait pour partager la circulation entre les différents véhicules.
La propreté est une préoccupation de tous les instants et pour tous les lieux.
Les judokas nettoient le tatami à la fin de chaque séance.

Kodokan = où tout a commencé

Jigoro Kano a 22 ans lorsqu’il crée le judo au Kodokan. Avec beaucoup de respect, je suis allée voir l’emplacement du premier Kodokan. Il est représenté par une stèle après sa destruction dans un incendie.
C’est toujours la même émotion qui accompagne mes premiers pas dans le Kodokan actuel. Cet immeuble de 8 étages regroupe l’histoire du judo et des grands maitres dans un musée. Le Kodokan est le lieu d’apprentissage pour les plus jeunes, un centre d’entraînement du haut niveau. J’y ai aussi suivi des cours de kata et vu une compétition des haut gradés c’est-à-dire pour les 6ème, 7ème et 8ème dan.

Stage au Japon – Jigoro Kano

Les japonais ont érigé une statue de Jigoro Kano à 100 mètres de l’entrée du Kodokan. Dans la grande salle d’entraînement, il est omnis présent. Je laisse les photos vous parler de ce grand homme bien que sa taille soit de 1 mètre 55…

Stage au Japon – Découverte de Kyoto

Le contrôleur salue à son entrée dans le wagon, il traverse tout le wagon puis se retourne salue les voyageurs revient sur ses pas et seulement il démarre le contrôle des tickets. Ce scénario se répète pour tous les wagons… Kyoto est ville à visiter : temples, jardins…..Une journée ne suffit pas pour tout découvrir. J’ai eu l’occasion de voir une cérémonie de mariage locale. Le pavillon d’or en est un parfait exemple.

Stage au Japon – le dojo universitaire

Chaque matin et après-midi, je foule les tatamis jaunes et rouges. Nous partageons la salle avec les judokas japonais.

En ce moment des judokas russes dont un champion du monde et une petite délégation du Portugal viennent s’entraîner avec les japonais et leur champion du monde. Après un échauffement tous se confrontent en combats pendant 2 heures tous les jours… Les plus jeunes lycéens ont 4 heures de combats tous les jours… 

Sur un mur nous voyons le maître NAKAYAMA. En face gravés sur une plaquette de bois, les noms des universitaires…