Partenaires

Catégories

Archives

Contributeurs 2015-2016

Jean-Emmanuel Dion
Guillaume Haseneyer
Emilien Hemery
Nadine Justafré
Mattéo Jort
Nathalie Ruault
Hugues Salicé
Edgar Thomas
Papick

Contributeurs 2014-2015

Delphine Bouteillier
Jean-Emmanuel Dion
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Nadine Justafré
Jean-Michel Marie
Angélique Olivier
Céline Richard
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2013-2014

Delphine Bouteiller
Clémence Dezier
Jean-Emmanuel Dion
Killian Duval
Morgane Haseneyer
Véronique Hélaine
Christelle Jame
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Romain Leseney
Angélique Olivier
Cédric Revel
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2012-2013

Camille Dezier
Nadine Justafré
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Mathys Jame
Fabienne Jort
Katy Lainé
Romain Leseney
Guillaume Vallini
Papick

Contributeurs 2011-2012

Théo Cachard
Loïc Coulombel
Jean-Emmanuel Dion
Clara Farrenkopf
Dominique Haseneyer
Véronique Hélaine
Nadine Justafré
Fabienne Jort
Guillaume Jort
Marion Jort
Mattéo Jort
Katy Lainé
Josian Leseney
Gilles Pivard
Thomas Pivart
Nathalie Ruault
Guillaume Vallini
Papick

Championnat Cadets à Vernon : retour à l’esprit de combat !

Ce dimanche, les cadets ifois avaient rendez-vous à Vernon pour une nouvelle compétition dans le cadre du tournoi régional cadet ouvert aux seuls judokas dont la qualification aux « France » n’est pas acquise. Les prestations à Mur de Bretagne, il y a quelques semaines, avait laissé un sentiment désagréable et Nadine attendait ce nouveau rendez-vous avec intérêt pour mesurer les intentions des uns et des autres. Cédric Revel, Thibaud Lebas, Guillaume Haseneyer et Mattéo Jort ont donc rejoint l’ensemble des cadets normands avec plusieurs objectifs : redonner des couleurs à leurs blasons de compétiteurs et marquer des points au championnat dans la perspective qu’une qualification aux France…

Thibaud connaît son adversaire et sait déjà que la partie sera difficile. D’entrée de jeu, il montre de belles intentions, menace son adversaire et rassure son public. Malheureusement, sa première erreur est immédiatement exploitée. Thibaud chute. Touché en haut du dos, il n’est pas en mesure de sortir de l’étreinte qu’on lui impose. Il s’incline et rejoint les gradins alors que douleur et déception et douleurs se conjuguent.Le froid vient de souffler sur l’escouade ifoise.

Guillaume se lance dans son premier combat. Il envoie son adversaire au sol et prolonge avec une longue immobilisation de 20 secondes dont il sort victorieux. Il a le sourire.
Son adversaire suivant est sans doute plus lucide, plus malin et parvient à agacer Guillaume qui conteste la décision arbitrale qui le sanctionne pour bras tendus. Guillaume s’incline au terme du combat. Moins lucide, moins tranchant que d’habitude, Nadine confirme : « il n’est pas au mieux de sa forme » !

A ses yeux, on lit tout de suite la détermination de Mattéo quand il commence son tournoi. Le premier combat est expéditif ; son adversaire, mis au sol, est condamné à frapper trois fois sur étranglement. Il quitte le tatami après avoir refuser de saluer.
Mattéo récidive lors du second combat ; même détermination, même technique, même résultat.
Le troisième combat est plus disputé. Mattéo ne parvient pas à s’imposer et le golden score se profile quand à deux secondes de la fin il prend un waza-ari.

A ce moment de la compétition, les intentions des deux ifois ont réchauffé l’ambiance mais ils savent qu’il en faut un peut plus. Tout est conditionné par les repêchage. Et c’est le cas !

Guillaume remonte sur le tatami et peut envisager une troisième place. Ses arrachés ne sont pas aussi décisifs que d’habitude. Il domine mais se consumme. Il parvient malgré tout à mettre son adversaire au sol et se faufile pour l’immobiliser mais il est à deux doigts de voir la situation se retourner. Guillaume maintient son emprise et s’impose. Il rejoint les gradins tout sourire !

Mattéo est également repêché et combat alors pour la cinquième place. Il sort alors un beau ippon qui lui permet d’envisager une troisième place.
« J’étais dedans ! » confie t-il en rejoignant les gradins, médaille au cou. « Il y avait la place de trois en point mire, il fallait que je gagne !« .
Son visage ne laisse paraître que sa détermination. Il reprend sa place sa délai. C’est autrement plus convaincant qu’à Mur de Bretagne.
Au terme de son dernier combat, après un dernier salut, il exprime sa satisfaction, poings serrés, bras levés !

Avec ces deux résultats, la joie et l’enthousiasme ont gagné les tribunes rejointes par les deux médaillés !

Nadine est d’ores-et-déjà satisfaite mais elle sait que rien n’est jamais totalement gagné. Il convient d’attendre Cédric (-60 Kg) qui ferme le banc de ce dimanche de judo. A l’heure où il combat, ses copains ont terminé. Dans les gradins, les deux médailles qui viennent de tomber lui mettent inévitablement la pression. Pas facile pour lui !

Le combat est disputé et très vite, depuis sa chaise au bord du tatami, Nadine invite Cédric à prendre les initiatives. Physiquement, Cédric est bien là. Techniquement, il fait jeu égal jusqu’à être mené d’un waza-ari. Le combat devient tactique. Tout est possible alors… mais son adversaire ne lui laisse guère de temps et accélère le mouvement jusqu’au ippon, fatal. Cédric quitte le tatami. Il ne sera pas repêché ; la colère est froide ! La déception gagne les gradins…

Bilan

Thibaud et Cédric aimeraient engranger quelques succès pour se rassurer, gagner en confiance. Tous les efforts finissent par payer ! Les déceptions d’aujourd’hui permettent de construire les victoires de demain, si on y travaille (comprendre le pourquoi, se remettre en cause, travailler) !

Pour Guillaume et Mattéo, quelques points dans la besace « Championnat » qui alimente l’espoir d’aller à Ceyrat, d’autres dans la perceptive d’un deuxième Dan mais surtout un réservoir « confiance » qui retrouve des couleurs.

Nos judokas sont venus à Vernon avec des intentions bien différentes de celles affichées à Mur de Bretagne. La détermination de Mattéo, la combativité de Guillaume et même les déceptions sincères de Cédric et Thibaud montrent que nos judokas étaient là pour gagner… et ça c’est déjà combattre ! Le judo leur enseigne cet état d’esprit de combat qui leur servira lors d’un prochain rendez-vous sur le tatami, mais également tout au long de la vie !

 

Cadets : les Ifois à leur niveau, mais pas plus !

La demi-finale du championnat de France organisée à Mûr de Bretagne offrait à nos cadets une nouvelle opportunité de gagner leur place pour une éventuelle finale. Trois d’entre-eux n’avaient pas sû saisir leur chance à Forges les Eaux durant les vacances de février. « Un jour sans » avait conclu Nadine.

Ce samedi, Guillaume Haseneyer, Cédric Revel et Thibaud Lebas avait fait route de bonne heure et étaient rejoints par Mattéo Jort en terre bretonne.

Effectif cadet impressionnant dans le dojo improvisé dans le complexe sportif de Mûr-de-Bretage. Du beau monde et surtout de la motivation à tous les niveaux. Le podium, figure imposée pour se qualifier, ne serait pas donné… il faudrait venir le prendre !

Déception !

L’absence de coaching s’est faite sentir dès l’échauffement… tranquille ! Le contraste avec les autres judokas est déjà perceptible ; il se lit dans les yeux !
Guillaume démarre bien. Il se qualifie en 16ème puis en 8ème de finale mais trébuche. Le repêchage lui est favorable et il parvient à passer un tour et sort de la compétition lors du combat suivant.
Cédric gagne son premier combat mais perd le second. Il sort définitivement, puisqu’il ne sera pas repêché.
Mattéo ne tient pas quatre minutes et s’incline sur ippon. Il espérera longtemps un hypothétique repêchage… en vain !
Thibaut n’est pas servi par l’arbitrage et s’incline dans la confusion lors de son premier combat.

Bilan de la demi-finale

Une prestation en quart (?) de teinte. Nos cadets n’ont pas réussi à sortir de leur coquille confortable pour aller chercher une motivation sincère et tendre vers un objectif ambitieux. Pas de fausse excuse. Les Bretons et les autres, venus d’ailleurs, qui étaient là n’avaient pas l’intention de dérouler un tapis rouge. Les points, il fallait aller les chercher…

Seul Guillaume sort son épingle du jeu. Il gagne trois combats, très correctement, mais on attendait mieux qu’une place au delà des cinq premiers. Thibaut, Cadet 1, a l’excuse de la jeunesse à ce niveau, mais il est clair qu’il lui faudra sortir les crocs si il ambitionne d’évoluer à haut niveau. Cédric aurait pu aller plus loin. Mattéo, sevré de compétition l’année dernière, n’est pas revenu à son niveau !

Et les « France » alors ?!

Il ne faut plus compter que sur un classement dans le cadre du circuit cadet pour gagner une éventuelle place pour les France ! Là encore, ce ne sera pas simple. Guillaume peut y prétendre en -55 kg. Pour les autres, c’est peu probable. Le mois d’octobre 2017 devrait être calme !

Crépuscule ?

Au delà du bilan de cette compétition et des plans sur la comète concernant les France, c’est presque une page qui se tourne avec cette compétition. Sans qualification, sans objectif sincère, sans motivation décuplée, disons que les trois « vieux » cadets ifois, désormais ceintures noires, sont (presque) en vacances ou attendent de passer juniors…
Thibaut, lui, a encore de belles pages à écrire. Il a besoin de partenaires… Où sont les compétiteurs ?

Demi-finale du championnat de France Cadet : « Et 1 et 2 et 3 !!! »

Première demi-finale du Championnat de France pour trois des quatre cadets Ifois. C’est à Forges-les-Eaux que se déroulait la compétition donnant accès au championnat de France…

Réveil matinal ce week-end, direction Forges les eaux pour nos 3 cadets rescapés : Thibaud Lebas, Cédric Revel, et Guillaume Haseneyer.
Arrivés sur place les garçons procèdent à la traditionnelle pesée avant d’aller s’échauffer en douceur. Puis c’est l’heure de la répartition des judokas. Guillaume est sur le tapis 1, Thibaud sur le 2 et Cédric sur le 3. Les supporters sont prêts, les combats peuvent débuter.

Thibaud ouvre le bal en -60 kg. C’est sa première demi-finale en tant que cadet. Il ne peut malheureusement pas s’exprimer puisqu’il perd son combat sur immobilisation et ne sera pas repêché. Il aura tout de même pu découvrir le niveau cadet.

Puis c’est au tour de Cédric de combattre en -66 kg. Il se fait également immobiliser. Finalement repêché, c’est un autre Cédric que l’on retrouve sur le tatami. Malheureusement, il s’inclinera sur ippon.

Enfin, Guillaume en -55 kg entame bien sa compétition. Il gagne rapidement son premier combat sur immobilisation. Pour Nadine c’était « une fin d’échauffement ». Lors de son deuxième combat, Guillaume est malmené, il prend d’abord 2 shidos, puis waza-ari avant de s’incliner sur une clé de bras. Il est lui aussi repêché. Malheureusement il se fait arracher rapidement bien que Nadine l’ai averti de ce risque avant le combat

Et 1, et 2, et 3 combats. Les garçons n’auront pas réussi à accéder aux places 1, 2 et 3 tant convoités. Promis, la prochaine fois ils feront de leur mieux pour se rattraper. Ils sont prêts pour de nouvelles aventures. Rendez-vous le 4 mars accompagné par un quatrième judoka (Mattéo Jort) pour la seconde demi-finale à Mur de Bretagne.

Conclusion de Nadine : « il y a des jours avec et des jours sans… C’était un jour sans !». Les judokas auront tout de même pu découvrir les nouvelles règles d’arbitrages qui étaient mises en place au niveau cadet pour la première fois.

Cours durant les vacances d’hiver…

Durant les vacances d’hiver, les cours de JUDO sont maintenus pour la première semaine du 13/02 au 17/02 comme suit :

  • TAÏSO : Cours le lundi 13/02 et le mercredi 15/02 aux heures habituelles
  • MINIMES/CADET/ADULTE : Cours le mardi 14 février de 20H00 à 21H30 et KATA de 19H30 à 20H00
  • PRE POUSSIN nés en 2009 : Cours le mardi 14 février de 17H30 à 18H30
  • EVEIL JUDO nés en 2011 et 2012 : Le cours se déroulera le mardi 14 février de 16H45 à 17H30
  • PRE POUSSIN nés en 2010 : Cours le mardi 14 février de 17H30 à 18H30
  • POUSSIN nés en 2008: Cours le mercredi 15 février de 18H00 à 19H30
  • POUSSIN nés en 2007 et BENJAMIN nés en 2006/2005 : Le cours du mercredi 15 février se déroulera de 18H00 à 19H30

PAS DE COURS de JUDO pendant le reste des vacances

Championnat départemental : un dimanche froid et pluvieux qui sourit aux cadets d’Ifs !

En ce dimanche gris et pluvieux, la tentation était grande de rester au lit ou au salon, de regarder un bon film en grignotant les derniers chocolats de Noël. Au lieu de ça, Mathys, Thibaud, Mattéo, Guillaume et Cédric nous ont offert un festival de combats et de sensations à l’occasion du tournoi départemental Cadet qui se déroulait à Troarn !

Chacun d’eux avait de bonnes raisons de vouloir briller en ce dimanche. Pour les plus jeunes, il s’agissait de débuter en cadet, pour les plus anciens de confirmer mais pour tous la compétition de Troarn était l’occasion de se hisser au niveau demi-finale du championnat de France…

Cadet 3 depuis le 1er janvier, les anciens connaissent leurs catégories de poids respectives depuis un moment. Le principal changement réside dans la ceinture noire toute neuve, remise par Nadine, qu’ils arborent depuis le 16 décembre. Pour les deux plus jeunes, Mathys et Thibaud, les choses sont différentes ; c’est leur première compétition en Cadet. Thibaud est rassuré à l’issue de la pesée mais inquiet pour son épaule douloureuse…


Mathys ouvre le bal en -46 kg (5 combattants). Il parvient à s’imposer de belle manière à son quatrième combat. Les trois premiers n’ont malheureusement pas été couronné de succès. Il s’incline d’abord face à sa « bête noire » (Lucas). Il est d’abord surpris et ne parvient pas à prendre des initiatives. Les deux suivants sont rapidement conclus par clé de bras et étranglement. Le dernier, en revanche, est expéditif et à l’avantage de Mathys qui enroule son adversaire jusqu’au sol. Mathys se classe troisième et démarre sa « carrière » de cadet avec un médaille. Souhaitons-lui désormais de gravir les autres marches du podium et de se qualifier pour la demi finale du championnat de France.


Mattéo (-60 kg, 13 judokas) se hisse sur le podium par la « face nord ». Mis en confiance après une première victoire sur étranglement, il s’incline ensuite  face à celui qui terminera premier de la compétition sans convaincre et surtout très en colère contre lui-même. Dès lors, la donne change puisque le podium n’est alors accessible qu’en passant par le repêchage. Dès lors, Mattéo a « le masque » ! Déterminé, il va enchaîner les trois combats suivants comme on aime le voir : déterminé, utilisant sa palette technique debout et au sol pour marquer une belle succession de waza-ari déterminants ! Il se classe troisième et peut envisager de se qualifier pour la demi-finale du championnat de France !


Dans la même catégorie et à la faveur du tirage au sort, Thibaud passe le premier tour. Ses deux premiers combats sont convaincants. Il enchaîne bien au sol après avoir emmené son adversaire au sol et l’immbolise dans le premier. Mené d’un yuko dans le second, il arrache littéralement son adversaire et marque ippon. L’épaule est alors douloureuse mais il peut être massée en tribune par « super maman » ! Il s’incline d’un yuko sur contre dans le quatrième et dernier combat. Mattéo dira « ça y est, la relève est là » ! Avec cette seconde place sur le podium, Thibaud est vice-champion du Calvados et automatiquement qualifié pour la demi-finale du championnat de France.


Cédric est en -66 kg (22 judokas) et va enchaîner trois combats avant de s’incliner en finale. Il entre dans la compétition progressivement ; tardant un peu à placer sa garde et ayant du mal à assurer ses liaisons « debout-sol », ce qui ne l’empêche pas de marquer deux waza-ari dès le second combat. Le coaching de Nadine s’avère efficace car Cédric va crescendo (serait-il le nouveau « diesel » ?). Il gère bien son troisième face à un judoka un peu attentiste. En finale, en revanche, il est pris à son propre jeu. Confiant au début il laisse son adversaire prendre l’ascendant petit à petit. A deux reprises il est mis au sol et immobilisé mais parvient à s’extraire. Avec une seconde place sur le podium, Cédric se qualifie pour la demi-finale du championnat de France.


Et puis, évidemment, il y a le « patron », Guillaume (-55 kg, 12 judokas) ! Le judo est diablement efficace : mise au sol, immobilisation, grimace pendant 20 secondes et hop ! Face à Hugo qu’il connaît bien, il règle le combat en 15″ ! Quelques minutes plus tard, en finale la recette est identique… Guillaume se hisse évidemment sur la première marche. « Evidemment » n’enlève rien au mérite du bonhomme qui est champion du Calvados et se qualifie, lui aussi, pour la demi-finale du championnat de France, « évidemment » !


Alors forcément, il y avait des sourires à l’heure de la distribution des médailles. Le Judo Club Ifs affichait de belles couleurs : une d’or, deux d’argent et deux de bronze ! Cinq podium sur cinq judokas engagés. Trois judokas qualifiés pour les « demi-France » et deux qui pourraient l’être en fonction du classement régional.

Nadine avait le sourire au moment de faire des photos avec ses troupes « emmédaillées ». Elle n’était pas la seule. Les supporters, groupés, ont partagé la compétition avec stress, enthousiasme, déception à quelques moments et plaisir à d’autres. A l’heure de reprendre la route l’ambiance était joviale, conviviale ! Une chose est certaine, c’est très sympa des dimanche froids et pluvieux comme ça !

Une mention spéciale à Mathys et Thibaud qui restaient au dojo pour enfiler leurs costumes d’arbitres officiels. Chapeau !

Quand le judo se vit collectivement !

Tout sourire ce dimanche !

Animation pré-poussins et poussins à Troarn

Le club de Troarn nous invite pour leur animation annuelle qui aura lieu le SAMEDI 14 janvier 2017 au gymnase rue du bois situé à TROARN

 

CATEGORIES POINTAGE COMBATS

 

Pré poussins/ Pré poussines Nés en 2010 = 14H30 à 14H45 14H50

Pré poussins/ Pré poussines Nés en 2009 = 16H00 à 16H15 16H20

Poussins / Poussines Nés en 2007/2008 = 16H45 à 17H00 17H05

ENTREE SPECTATEURS 2 EUROS (Gratuit combattant et -15 ans)

Benjamin = Tournoi labellisé à Troarn

Ce DIMANCHE 15 JANVIER 2017 aura lieu l’INTER CLUBS BENJAMINS BENJAMINES (2005/2006) au GYMNASE, rue du bois Près du  collège 14670 TROARN
Catégories Pesée =
BENJAMINS (-30 à -38kg) sont convoqués à 13H15-13H30
BENJAMINS (-42 à +66kg) sont convoqués à 14H45-15H00
BENJAMINES toutes les catégories sont convoquées à 15H45-16H00

Passeport à jour 2 timbres de licences + certificat médical apte à la pratique du judo en compétition (aucune dérogation ne sera autorisée)
Les benjamins: La pesée se fera en bas de kimono. Poule par groupe morphologique. (Récompenses à tous). Pas d’accompagnateur.
Entrée spectateur plus de 15 ans 2 euro
Participation compétiteur 2 euro

JOYEUSES FÊTES de NOËL

cadeaux-pour-la-noel-1920x12001

 

A la veille du jour de NOËL, l’ensemble des membres des bureaux du JUDO CLUB IFS et de l’EVEIL IFS TAÏSO vous adressent tous leurs meilleurs vœux et souhaitent aux Judokas du club et à leurs parents de bonnes et heureuses fêtes de Noël.

En espérant que cette fête permettent à tous de partager des moments intenses et riches en émotion en famille.

Les Membres du bureau.

Quatre ceintures noires et goûter de Noël au dojo d’Ifs

Brochette de ceintures noires sur le tatami d’Ifs, hier soir. Le traditionnel goûter de Noël des club de Judo et Taïso d’Ifs a été l’occasion de remettre 4 ceintures noires dont un deuxième dan pour Laurine Hélaine, entourée de Cédric Revel, Guillaume Haseneyer et Mattéo Jort.

img_5667

La représentation des ceintures était riche de noir mais ne manquait pas de couleurs puisque une quarantaine de judokas aux ceintures variées ont animé la soirée en assurant, en musique,  une démonstration de judo, dont la thématique portait sur la « compétition », thème choisi par les récipiendaires du jour.

Jean-Emmanuel Dion, président du judo Club Ifs, a rappelé le parcours de ces jeunes judokas qui a eux quatre, cumulent presque 50 ans de judo ! Nadine, leur professeur, a ensuite procédé à la remise officielle des ceintures sous le regard des familles, amis, judokas et parents présents. Tour à tour, les judokas arborant leurs nouvelles ceintures ont remercié tous ceux qui de près ou de loin les ont accompagnés, soutenus et encouragés pour en arriver là… à commencer par « leur prof  » !

Félicitations à tous les quatre et à Nadine… aussi !

img_5691

De nouvelles règles pour 2017 ?

2016-arbitrages-nouvelles-reglesSelon une source espagnole, l’IJF s’apprête une nouvelle fois à changer les règles du judo à partir de 2017.

Nouvelle année, nouvelles règles d’arbitrage… telle pourrait être la devise de l’IJF qui s’apprête une nouvelle fois à modifier les règles du judo. On peut y voir une vraie volonté de faire évoluer notre sport, en même temps qu’une réelle incapacité à le faire.

Source : « http://www.alljudo.net »

Petit aperçu de ce qui devrait changer :

  • Le yuko disparaît. Ou plus exactement, ce qui était comptabilisé comme un yuko aura valeur de wazari. Les marques qui avaient valeurs de wazari restent les mêmes.
  • wazari-awazate ippon n’existera plus. Les combattants devront ainsi marquer quatre wazari pour l’emporter.
  • Le shido ne permet plus de sortir victorieux d’un combat. Les shidos existeront toujours mais ils serviront seulement à créer une différence si les deux adversaires possèdent le même nombre de wazari.
  • 3 shidos = hansukumake.
  • Prise de jambe = 1 shido. Le judoka sera sanctionné par hansukumake seulement s’il réitère.

Ces nouvelles règles d’arbitrage auraient pour but de proposer un judo plus engagé et moins tactique. Première application lors de l’African Open les 14 et 15 janvier prochain.